Lors d’une mission à Adjohoun, nous apprenons le décès d’un chef de village quelques jours après l’avoir rencontré (décès en lien direct avec une complication d’une extraction dentaire probablement infectieuse ou hémorragique).

Nous découvrons à cette occasion qu’aucun cabinet dentaire n’existe à moins de 30 km à la ronde, les « arracheurs de dents » locaux faisant office de dentistes.

Frédérick, dentiste adhérent d’ALB,  organise une journée de consultations à l’hôpital d’Adjohoun dans des conditions difficiles à l’occasion de sa première mission en 2011. Il mesure l’immensité de la tâche : les consultants arrivent en masse et l’état dentaire de nombreux patients est préoccupant, la population ne bénéficiant ni de soins préventifs ni d’une régularité de suivi.

 

Il en parle à Philippe, son ami dentiste, et une seconde mission est organisée en 2013.

Anne, dentiste à Blain rejoint l’aventure. Plusieurs journées de consultations sont réalisées à l’hopital d’Adjohoun et surtout ils font un état des lieux de la santé dentaire de la population et de l’offre de soins locale.

L’accessibilité géographique aux soins dentaires est difficile mais encore plus l’accessibilité financière pour une grande partie de la population. En effet, le tarif officiel des soins est similaire à celui que l’on connaît en France, sans sécurité sociale avec un SMIC à 50€/mois (!) et il y a 65 dentistes pour un pays de 10 millions d’habitants en 2013. Un seul centre lointain d’Adjohoun, à vocation « humanitaire »,  pratique des soins à tarifs plus accessibles.

L’idée de la création d’un centre de soins dentaires à Adjohoun émerge donc.  Toutes les autorités de santé béninoises sont rencontrées que ce soit à l’échelon local, départemental ou national au ministère de la santé pour exposer notre projet : L’objectif principal d’ALB est de permettre l’accession à des soins dentaires de qualité aux populations qui n’en ont habituellement pas les moyens. L’objectif secondaire est aussi d’augmenter l’impact de santé publique par des actions de sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire notamment dans les écoles. Pour atteindre durablement ces objectifs, l’activité de soins devra être prodiguée par des professionnels béninois partageant ce projet et dont les revenus d’activité permettent l’autofinancement.

 

Le Centre Père Paul Rival dirigé par Ousmane Dossou cède une parcelle pour la construction du centre dentaire à coté du Centre Père Paul Rival dont la construction est en cours.

ALB dessine les plans du futur centre aves ses dentistes et se met à la recherche de partenaires financiers. Le ministère des affaires étrangères via la réserve parlementaire, la fondation du Crédit Mutuel, la municipalité d’Héric ainsi que l’ASCODE (ASsociation des élus municipaux de Loire Atlantique pour la COopération avec les habitants des pays en DEveloppement) s’associeront financièrement à ce projet.

La construction débutera en octobre 2014  pour se terminer début 2015 . La Direction des Infrastructure et Matériels du ministère de la santé sera consultée pour connaitre les normes béninoises et vérifiera la conformité des installation en 2016.

Anne et Fréderick donneront chacun leur fauteuil dentaire pour équiper le centre. Avec Philippe ils déborderont d’énergie pour réunir les équipements et consommables nécessaires à l’activité. L’ingéniosité de Philippe et Frédérick permettra d’installer et rendre l’installation fonctionnelle lors de leur mission d’avril 2015 avec même un radiographie numérique ! Ils feront leurs premiers soins dans le centre  juste après avoir installé les matériels.

 

 

Une seconde mission aura lieu en janvier 2016. Anne et philippe en plus des soins travailleront une journée avec un Technicien supérieur en Odontologie (TSO), Claude. Un TSO est un professionnel de santé capable de faire certains actes en odontologie comme le diagnostic des pathologies buccales, le détartrage et même des extractions pour certains. Ce statut professionnel n’existe pas en France, c’est souvent au Bénin un infirmier qui se spécialise.

En novembre 2016 nous rencontrons Georges dentiste béninois à l’hôpital Saint Luc de Cotonou. En lien avec l’association suisse SDI, il  a créé un centre dentaire comparable au nôtre, dans la commune de Ouéssé.  Il nous explique le fonctionnement. Georges propose  d’accompagner le lancement d’une activité dentaire régulière dans notre centre à Adjohoun. Il propose qu’un TSO béninois motivé vienne en soutien à cette activité. Ensuite  il s’est engagé à venir un samedi par mois avec le TSO à chaque fois.

Aucun Chirurgien dentiste n’était formé au Bénin jusqu’en 2011, date de création d’une filière de formation au sein de la faculté des sciences de la santé. Cette filière n’a malheureusement existé que pendant 3 ans et les étudiants ayant débuté cette formation ont du la terminer dans d’autres pays…
Tous les dentistes du Bénin ont été formés dans des pays extérieurs.

En  avril 2017, Frédérick et Philippe se rendent à nouveau au Bénin. C’est le passage de flambeau : ils travaillent ensemble pendant 4 jours au centre d’Adjohoun et fixent les modalités de la collaboration avec ALB

En Juin 2017 début de l’activité de Georges et Claude en binôme une journée par mois. Cette activité perdurera jusqu’en septembre 2018, très appréciée de la population. Depuis cette date celle-ci est malheureusement stoppée par l’instauration de nouvelles lois au Bénin. Un dentiste ne peut plus travailler que dans un seul centre, une association non béninoise n’est plus en droit d’organiser une activité de santé.

A ce jour nous tentons de trouver le moyen de relancer cette consultation dentaire, nous avons interpellé le Maire d’Adjohoun.

L’infirmerie du collège lycée d’Adjohoun avant : arrêt des travaux depuis plusieurs mois faute de financement (financement initial des parents d’élèves).

 

                          Le directeur du CEG Célestin Azonhoumon près de la construction inachevée en novembre 2016

 

La poursuite de la construction de l’infirmerie grâce au financement de Las os (Maison de jeunes d’Héric) et ALB:

 

 

 

 

Merci à tous les jeunes de Lasos qui ont souhaité apporter leur soutien à la poursuite de cette construction. 

Le CEG-Lycée d’Adjohoun compte 1000 élèves environ. ALB collabore étroitement avec cet établissement, les collégiens et lycéens déficients visuels, internes du Centre Père Paul Rival, y étudient en intégration.

Une salle de soins est maintenant aménagée et reste à équiper. 

Selon la procédure administrative au Bénin, le directeur du collège a demandé l’affectation d’un infirmier. Nous attendons son arrivée, notre objectif est de collaborer avec ce service de santé afin de développer des actions d’éducation en santé pour les jeunes de l’établissement (santé buccodentaire, parentalité, sexualité…)

 

Construisant son projet en faveur du Centre Père Paul Rival des déficients visuels en lien avec le service de la coopération internationale du Conseil Régional des Pays de la Loire, il est apparu pertinent de prévoir un programme de dépistage ophtalmologique dans une démarche globale en faveur de la santé visuelle des populations béninoises les moins fortunées.

 

Pour cela ALB s’est rapprochée de l’association Phoenix Humanitaire International « PHI » de la Chapelle sur Erdre et a favorisé la création de liens avec l’association béninoise IDG Bénin de Calavi connue d’ALB. IDG Bénin ayant ficelé un projet de dépistage ophtalmologique ambulant et PHI ayant l’expertise pour la récupération puis l’envoi de matériels médicaux à l’international, ce rapprochement a rapidement porté ses fruits.

 

IDG Bénin équipée d’une ambulance et des matériels idoines par PHI a déjà réalisé deux campagnes de dépistage  ophtalmologique à Adjohoun dans les locaux du centre dentaire ALB.

 

 

 

 

 

 

 

ALB transporte régulièrement des matériels et consommables médicaux au Bénin

Un container préparé par ALB, réceptionné début 2012 au Bénin à permis d’envoyer des matériels médicaux comme des mobiliers hospitaliers et matériels techniques volumineux ainsi que de nombreux consommables médicaux.

 

 

Don d’un échographe à Roland Agossou médecin pédiatre et dirigeant d’une clinique à Cotonou

Dons de concentrateurs d’oxygène pour les hôpitaux

 

 

 

 

 

 

Brigitte ravie d’avoir un pèse-bébé offert par ALB afin de peser les nouveaux-nés qu’elle vient d’accoucher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de chaque mission au Bénin nous remplissons nos valises de matériels et  consommables médicaux pour les hopitaux et dispensaires du Bénin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

Hubert Bugel, chirurgien urologue membre d’ALB, a réalisé 5 chirurgies urologiques et génitales avec le Dr Magloire Yévi (venu à Héric en septembre 2009) dont une pour l’un des enfants malvoyants du CPPR (mission décembre 2013)